FAQ par Rose et Gilles Gandy, découvreurs de la Médecine Symbolique©

Concernant la médecine symbolique de l'habitat

Quelle est la différence entre votre méthode et la géobiologie ?
Quelle est la différence entre votre méthode et le Feng-Shui ?
Quelle est l'origine de cette méthode ?
Qu'est-ce que l'Esprit du lieu ?
Faut-il un « don » pour pouvoir intervenir de cette façon ?
Comment se déroule une harmonisation ?
Peut-on faire tout type de demande lors d'une harmonisation ?
Pouvez-vous expliciter le concept du poisson rouge dans son bocal ?
Peut-on traiter l'habitat indépendamment de l'habitant ?
Les habitants doivent-ils être présents lors d'une harmonisation ?
Et si l'un des membres de la famille ne veut pas assister à l'harmonisation ?
Combien de temps dure une harmonisation ?
Une harmonisation est-elle définitive une fois pour toute ?
Est-ce qu'une harmonisation peut parler de tous les domaines de la vie ?
Est-ce que vous soignez l'habitant pendant une harmonisation ?
Prescrivez-vous la pose d'objets ?
Est-ce que déménager peut-être une solution pour régler les problèmes de l'habitat ?
Pouvez-vous expliquer les « échos » des problématiques de l'habitant dans l'habitat ?
Mais il existe des maisons « qui tuent » ?
Quelles sont les pollutions les plus fréquemment rencontrées sur des maisons ?
Pouvez-vous agir à distance sur un lieu ?
Est-ce que ce sont les baguettes de détection qui parlent ?
Peut-on utiliser le pendule comme instrument de détection dans votre démarche ?
Faut-il avoir la « foi » pour exercer ?

Concernant les soins aux personnes

Qu'est-ce qu'un soin « guidé » par l'Esprit du lieu ?
Comment vous situez-vous par rapport à la médecine traditionnelle ?
Comment vous situez-vous par rapport aux médecines alternatives ?
Prescrivez-vous la prise de médicaments ?
Votre démarche est-elle en lien avec la psychologie ou les psychothérapies ?
Combien de soins sont nécessaires en règle générale ?
J'ai déjà pratiqué une thérapie longue et mes symptômes persistent, pouvez-vous faire quelque chose de plus ?
Qu'appelez-vous « problématique de lignée familiale » ?
Quelles sont les pollutions qui peuvent perturber ces lignées familiales ?
Pourquoi tous les membres d'une même famille ne sont-il pas touchés par ces problématiques ?
Quels sont les symptômes pouvant faire penser qu'il y a une problématique énergétique dans ma lignée ?
Est-ce que tous les membres d'une même lignée bénéficient du soin de ma lignée ?
Est-ce que mes enfants bénéficieront du soin de ma lignée ?
Je ne connais pas mes ancêtres, puis-je effectuer un soin sur ma lignée ?
Je suis une femme et la lignée de mon père est très polluée. Que puis-je faire ?

Concernant la médecine symbolique de l'habitat

Quelle est la différence entre votre méthode et la géobiologie ?
La géobiologie est une technique moderne issue de la pratique de la radiesthésie et de la détection de l'eau par les sourcier. Cette méthode, ou plutôt ces méthodes, reposent essentiellement sur la détection de phénomènes invisibles tels que les cours d'eau souterrains, les courants telluriques, les ondes nocives, et autres phénomènes réputés « perturbateurs ». Il s'agit tout d'abord d'une différence de conception fondamentale : la géobiologie cherche à agir sur les énergies de l'habitat ou du sous-sol pour améliorer le vécu des habitants. Pour notre part, nous ne cherchons pas à modifier a priori l'habitat. Nous cherchons plutôt à faire émerger ce qui dérange vraiment l'habitant et il ne s'agit pratiquement jamais des phénomènes décrits par la géobiologie occidentale. En effet, il est rarissime que des influences du sous-sol, comme un courant d'eau ou de petites failles, puissent perturber l'habitant au point de le rendre malade. Par contre, si les habitants sont « sensibles » à ces influence du sous-sol, il nous paraît intéressant de travailler plutôt sur les causes de cette sensibilité, car c'est là que la guérison de l'habitant sera totale. Nous aimons comparer cela à la médecine : quand une personne « attrape » la grippe, vaut-il mieux supprimer le virus ou bien vaut-il mieux essayer de renforcer le terrain pour que le virus ne puisse plus entrer ? C'est pour cela que nous préférons intervenir sur l'habitant plutôt que d'essayer de modifier l'habitat.

Haut

Quelle est la différence entre votre méthode et le Feng-Shui ?
Le Feng-Shui est une tradition multi-millénaire chinoise. Son objectif visait à créer des conditions harmonieuses dans la circulation du « Qi » (l'énergie) et des cinq éléments dans l'habitat. Il s'agit avant tout de bon sens et de pratiques qui ont fait leurs preuves. Cela dit, ces techniques ont été mises en place à une époque où l'être humain avait besoin de vivre en harmonie et en paix avec la nature. Actuellement, l'être humain est beaucoup plus pollué par son mental que par les conditions climatiques ou naturelles à laquelle la société moderne a su apporter d'autres réponses. Notre méthode rétablit la circulation des énergies dans l'habitat à un autre niveau que celui décrit à l'origine par le Feng-Shui. On peut dire que nous pratiquons un Feng-Shui réactualisé à l'époque moderne. En effet, notre pratique débouche souvent sur des causes psycho-émotionnelles et surtout psychiques comme étant les plus perturbants dans l'habitat. En cela, on peut considérer que nous pratiquons un Fen-Shui « mental », voire même « karmique ».

Haut

Quelle est l'origine de cette méthode ?
Notre méthode est issue de notre pratique personnelle. C'est en pratiquant que nous avons pu théoriser cette méthode, et ce n'est pas en lisant ou étudiant des théories. En effet, notre pratique nous a conduit à observer que les harmonisations se déroulaient toutes de la même manière. La première fois que nous avons découvert cela, c'était parce que nous étions mal dans notre habitat et que nous avons alors décidé d'aborder notre lieu à l'identique de l'approche d'un lieu sacré, pour voir comment les baguettes réagissaient et qu'est-ce que cela pouvait signifier. Nous avons alors constaté que les baguettes répondaient comme si le lieu était « vivant ». Ce « vivant » nous a non seulement indiqué les points de pollution de la maison, mais nous a aussi donné quantité de messages symboliques qui avaient un sens profond pour nous. C'était comme si quelqu'un nous parlait au travers des baguettes. Pendant cette harmonisation, trois types de « points spirituels » se sont révélés. Ces trois points correspondent en fait à la Trinité que toutes les traditions décrivent. Par la suite, nous avons pu constater que toutes les harmonisations suivaient le même protocole et décrivaient la même réalité énergétique : c'est ainsi que notre méthode a pu être théorisée.

Haut

Qu'est-ce que l'Esprit du lieu ?
Nous appelons « Esprit du lieu » la présence qui guide les baguettes lors des harmonisations ou des soins aux personnes. Nous l'appelons ainsi car cette énergie est décrite par le Feng-Shui qui l'appelle aussi « âme du lieu ». Ce point spirituel se dévoile systématiquement à la fin de chaque harmonisation comme pour dire « je suis là ». C'est pour cela que nous pensons qu'il s'agit de cette présence qui guide les baguettes. On pourrait la nommer « l'inconscient collectif » ou « Dieu » suivant ses croyances… Nous ne pouvons que constater que cette présence donne le message que tout le monde ignore, aussi bien nous en tant qu'intervenants, que les habitants que nous visitons. Cette présence est manifestement une intelligence qui sait ce qu'elle veut. Nous constatons que cette intelligence cherche systématiquement à ce que la conscience des habitants s'éveille au travers de l'harmonisation.

Haut

Faut-il un « don » pour pouvoir intervenir de cette façon ?
Non. Plusieurs livre décrivent cette méthode. De plus, nous avons enseigné cette façon de faire et nous avons pu vérifier que n'importe qui pouvait pratiquer de cette façon et avait les mêmes messages que nous. Un autre aspect de cette pratique, c'est qu'il y a des résultats immédiats pour les habitants, résultats concrets et vérifiables aussi bien dans le ressenti que dans les faits qui se déroulent dans l'habitat par la suite.

Haut

Comment se déroule une harmonisation ?
Une harmonisation se déroule toujours de la même manière. Tout d'abord, les baguettes indiquent par différents signaux l'état de pollution du lieu. Pour cela, il est nécessaire de commencer de l'extérieur de la propriété, des bâtiments, de l'immeuble, etc. Toute l'harmonisation consiste à dépolluer l'habitat en rapport avec ses habitants. L'Esprit du lieu traite toujours les choses par ordre d'importance. Il est donc impératif de pouvoir traiter en même temps l'habitat et l'habitant. En effet, si nous ne faisions pas cela, les pollutions pourraient revenir car c'est l'habitant lui-même qui, par la faille qui est en lui, attire une grande partie de ces pollutions. Ce point fondamental explique que certaines pollutions peuvent toucher un habitant et pas l'autre. Souvent, ce nettoyage se complète de messages symboliques délivrés aux habitants. Ces messages ont toujours une signification importante et fondamentale pour leur vie sociale, psychologique et spirituelle.

Haut

Peut-on faire tout type de demande lors d'une harmonisation ?
Oui. Nous aidons souvent les personnes à formuler au mieux leur demande. En effet, souvent, les gens restent évasifs quant à leurs problèmes. Nous aimons bien les aider à préciser et à approfondir ces problèmes, car l'Esprit du lieu répond en fonction de la demande. Si vous demandez « à bien dormir », ou bien si vous demandez « à lever tous les obstacles qui vous empêchent de vous réaliser dans votre vie », vous voyez bien que la demande n'est pas la même. Il ne faut pas hésiter à demander le maximum !

Haut

Pouvez-vous expliciter le concept du poisson rouge dans son bocal ?
Ce poisson était sur la couverture du premier ouvrage traitant de ce sujet. En effet, une harmonisation se déroule un peu comme si nous intervenions pour un poisson rouge (l'habitant) dans son bocal (l'habitat). Nous commençons toujours par traiter les parois du bocal, c'est-à-dire le territoire. Le territoire est une notion fondamentale pour tout être incarné : il représente notre espace vital, la matière dans laquelle nous nous incarnons. Si cette matière (notre corps) est polluée, bien évidemment, nous serons mal. La maison est un reflet de notre corps physique. C'est aussi le symbole du ventre maternel. L'harmonisation commence donc toujours par traiter ces aspects territoriaux. Ensuite, l'harmonisation traite l'eau, c'est-à-dire l'ambiance du lieu. Finalement, l'harmonisation s'occupera du poisson, c'est-à-dire de l'habitant lui-même. C'est ainsi que nous pouvons parler d'harmonisation habitat / habitant, dans le sens où chaque fois que nous intervenons, les baguettes suivront ce protocole et traiteront les différents aspects en même temps. C'est pour cela que les résultats sont immédiats et perceptibles par l'habitant puisque l'harmonisation agit sur l'énergie de l'habitat et sur l'énergie de l'habitant en même temps.

Haut

Peut-on traiter l'habitat indépendamment de l'habitant ?
La remarque précédente implique que notre méthode est globale et que l'on ne peut pas traiter l'habitat sans que l'habitant ne soit présent. L'habitant est donc toujours avec nous lors de l'harmonisation car c'est sa conscience qui va changer et induire un changement identique dans son habitat. Les énergies habitat / habitant sont en interactions permanentes. Il faut penser que l'univers est un Tout et que rien n'est séparé. Si on considère l'univers de cette façon, on comprend que la moindre information de l'habitat peut faire réagir un ou plusieurs habitants. À l'identique, une information de l'habitant imprime l'habitat.

Haut

Les habitants doivent-ils être présents lors d'une harmonisation ?
Évidemment, puisque nous intervenons essentiellement sur les habitants. Ceux-ci doivent être présents « dans la mesure du possible ». Il n'est pas nécessaire que tous les membres d'une famille soient présents, mais au moins les personnes qui se sentent mal ou les personnes propriétaires ou locataires (le territoire leur appartient).

Haut

Et si l'un des membres de la famille ne veut pas assister à l'harmonisation ?
Quand une personne n'est pas demandeuse, l'harmonisation ne parle jamais d'elle, car l'Esprit du lieu qui guide les baguettes respecte toujours l'intimité des gens. Si une personne n'a pas de demande ou ne veut pas assister à l'harmonisation, cela parlera des autres et uniquement de ces derniers.

Haut

Combien de temps dure une harmonisation ?
Une harmonisation dure environ trois heures. Ce n'est pas une décision de notre part, mais le résultat de l'expérience : il semble qu'il soit difficile pour un habitant de supporter plus de trois heures de travail énergétique. C'est pour cela que l'harmonisation va traiter les principales problématiques dans ce laps de temps disponible.

Haut

Une harmonisation est-elle définitive une fois pour toute ?
Une harmonisation est un soin habitat / habitant à un moment donné dans un espace donné. Comme pour une consultation chez un médecin, cela ne signifie pas qu'il n'y aura plus jamais de problème dans cet habitat ni chez cet habitant. En effet, la vie est dirigée par des cycles énergétiques et ceux-ci peuvent très bien changer brusquement, entraînant des phénomènes perturbateurs aussi bien dans la vie sociale, que dans le domaine de la santé, ou dans d'autres secteurs de la vie… En fait, il est conseillé de faire une harmonisation habitat / habitant chaque fois qu'un problème majeur surgit et qu'il n'y a pas de réponse apparente. L'harmonisation permettra toujours de mettre en lumière les phénomènes inconscients qui sont derrière ces perturbations.

Haut

Est-ce qu'une harmonisation peut parler de tous les domaines de la vie ?
Nous avons expliqué dans notre livre « Votre maison est-elle malade ? » que l'Esprit du lieu peut aborder tout sujet qui lui semble important pour aider l'habitant à dénouer son problème. À ce titre, l'Esprit du lieu peut très bien parler d'une pollution se trouvant dans la maison, comme d'une problématique psycho-émotionnelle de l'habitant, ou d'une pollution se trouvant dans une lignée familiale, etc. C'est pour cela que nous avons complété ce premier livre par un d'autres ouvrages traitant des lignées familiales, des phénomènes invasifs, etc. Au final, l'Esprit du lieu ne s'intéresse qu'à l'habitant et il cherche à faire approfondir à ce dernier son niveau de conscience pour que lui-même entreprenne un processus de guérison.

Haut

Est-ce que vous soignez l'habitant pendant une harmonisation ?
Effectivement, il y a fréquemment des soins sur les habitants pendant les harmonisations. Nous pouvons même dire qu'il y a de plus en plus de soins sur l'habitant au fur et à mesure que notre pratique évolue. Pourquoi ? Parce que nous avions compris dès le début que les principales pollutions dans l'habitat étaient issues des habitants eux-mêmes. En effet, celui qui pollue le plus son bocal, c'est le poisson lui-même. Nous avons constaté que les soins aux habitants étaient de plus en plus fréquents. Ces soins ont commencé par traiter des pollutions psycho-émotionnelles, puis des choses plus lointaines issues de la petite enfance, puis des phénomènes énergétiques comme les entités parasites... Enfin, les baguettes ont indiqué des problématiques de lignées généalogiques et des pollutions énergétiques dans ces lignées. L'esprit du lieu nous a enseigné des façons de traiter des pollutions dont nous ignorions l'existence au départ. Actuellement, nous passons plus de la moitié du temps d'une harmonisation à soigner les habitants, puis nous soignons les échos de ces pollutions dans l'habitat. Ce que nous disions au départ se révèle de plus en plus vrai : l'habitant est la pièce maîtresse du système et ce sont ses changements de conscience qui vont faire changer l'énergie du lieu.

Haut

Prescrivez-vous la pause d'objets ?
En aucun cas. Notre démarche repose essentiellement sur l'ouverture de conscience de l'habitant. La pause d'objets censés harmoniser les lieux se révèle problématique sur plusieurs points. Tout d'abord, la plupart de ces objets se prétendent « informés », mais possèdent donc de ce fait une disharmonie entre les deux pôles de la vie (Yin et Yang). Cela crée une déstructuration à plus ou moins long terme. Autrement dit, ces objets créent au fur et à mesure une disharmonie dans l'habitat. D'autre part, il y a un aspect « magique » dans cette démarche qui ressemble à celle de la « pilule miracle » qui donne le bonheur. L'être humain est pour nous un être spirituel en évolution et la pose d'objets sur lui ou dans son habitat pour qu'il soit heureux nous semblent aller à l'encontre des lois de la vie (qui veut que l'on progresse par l'expérience). Pour toutes ces raisons, et aussi parce que l'Esprit du lieu ne nous l'a jamais demandé, nous ne posons pas d'objets dans les harmonisations.

Haut

Est-ce que déménager peut-être une solution pour régler les problèmes de l'habitat ?
Ce qui vient d'être dit implique que les pollutions majeures suivent l'habitant et que déménager ne sert pas à grand-chose quand ces pollutions sont actives. En effet, quand des pollutions se révèlent dans l'habitat, cela signifie que ces pollutions sont « mûres ». Que l'habitant décide de changer d'habitat ne changera pas grand chose : ces pollutions actives vont le suivre et se révéler rapidement dans son nouvel habitat. Nous en avons fait nous-mêmes l'expérience. Il faut bien comprendre que l'harmonisation est comme un soin chez un thérapeute : inutile d'attendre d'avoir un nouveau corps pour se soigner, il faut se soigner dès que possible. Il est donc inutile de déménager pour faire traiter son habitat car on ne fait que retarder le moment où on ira mieux.
En revanche, il nous est arrivé de conseiller à des personnes de partir de leur lieu, qui était visiblement très pollué par des phénomènes extérieurs (cela arrive !).

Haut

Pouvez-vous expliquer les « échos » de l'habitant dans l'habitat ?
Nous avons constaté, lors de soins à des personnes, que ces soins ne tenaient pas si nous n'avions pas aussi traité l'habitat de la personne. Pourquoi ? Parce que l'habitat est un miroir et qu'il s'imprime des gens qui l'habitent. Si ces gens vont consulter à l'extérieur un thérapeute, ils peuvent se sentir bien pendant quelques jours, puis voir leurs symptômes redémarrer. En fait, c'est parce que leur habitat est imprimé de leurs énergies polluées depuis longtemps. Comme ces pollutions n'ont pas été enlevées lors du soin externe, elles réimpriment l'habitant quand il revient chez lui. C'est comme si, après une bonne douche (le soin), vous remettiez des vêtements sales (l'habitat). À l'inverse, soigner uniquement l'habitat reviendrait à laver son linge... mais pas son corps ! De plus, certaines pollutions graves sur les lignées s'impriment durablement sur les points spirituels de l'habitat, ce qui crée d'énormes perturbations dans cet habitat, où que la personne aille s'installer. Dans ce cas, il est quasi indispensable de traiter l'habitat et l'habitant en même temps.

Haut

Mais il existe des maisons « qui tuent » ?
Effectivement, il existe des lieux d'habitation très pollués et aller habiter dans ces lieux impliquent que les gens vont s'y sentir très mal. C'est ce qui fait dire à la géobiologie que l'habitat est la cause du mal-être des habitants. Mais peut-on pour autant dire que l'habitant est « victime » de ces phénomènes ? Non, car c'est lui qui a choisi d'aller habiter dans cette maison ! Il a donc une part de responsabilité, d'autant plus que, souvent, il se dit « attiré » par cette maison.

Haut

Quelles sont les pollutions les plus fréquemment rencontrées sur des maisons ?
Il existe différents niveaux de pollutions qui vont des simples symptômes désagréables jusqu'aux problématiques graves. Bien évidemment, ce sont ces dernières qui se révèlent en priorité lors des harmonisations. Les pollutions les plus graves sont celles qui touchent aux polarités, c'est-à-dire à l'expression de l'énergie dans son harmonie féminin / masculin ou entre le Yin et le Yang. Quelles sont-elles ? Il convient de classer les pollutions de manière simple. Si nous considérons l'être humain comme référence nous pouvons constater que ce dernier a un corps physique, un corps émotionnel, un corps mental.
Dans l'habitat, les pollutions qui correspondent au corps physique ont déjà été décrites notamment par la géobiologie et le Feng-Shui : il s'agit des influences de l'eau, des failles des réseaux telluriques sur le sol et dans le sous-sol. Il existe aussi des formes de vie invisibles que nous nommons « entités » ou « élémentaux » et qui peuvent avoir une influence sur certaines zones de l'habitat.
Les pollutions émotionnelles correspondent à ce que la tradition appelle la « mémoire des murs ». Autrement dit, il peut s'agir de phénomènes vécus intensément de manière dramatiques dans un lieu et qui impriment tout le lieu lui-même, polluant ainsi les habitants ultérieurs. De la même manière, il existe des formes de vie ou entités invisibles qui viennent squatter les lieux de vie et se nourrir de ces émotions. Elles aussi peuvent polluer et gêner les habitants.
Les pollutions mentales sont les plus graves et les plus déstructurantes pour les habitants. Elles sont issues de plusieurs sources. Cela peut être d'anciens habitants qui auraient eu une problématique psychique importante (maladies mentales, gros chocs psycho-émotionnels). Une autre source importante de pollutions mentales provient de pratiques énergétiques déstructurantes qui auraient été pratiquées dans le lieu : magie noire, paranormal, spiritisme, occultisme, etc. Dans ces derniers cas, les pollutions sont très graves et tout le monde peut ressentir les effets négatifs à plus ou moins longue échéance si on habite le lieu.
Quelquefois, ces pollutions sont tellement importantes qu'elles irradient sur toute une zone géographique comme un village ou une ville. C'est le cas notamment des pollutions paranormales liées au nazisme lors de la dernière guerre mondiale. Bien évidemment, on ne pourra alors réparer un habitat qu'en intervenant sur la zone géographique plus large concernée. Toutes ces pollutions énergétiques sont graves car elles impriment les lieux profondément dans le sous-sol et persistent dans le temps car elles créent des cicatrices ou « tuyaux » par lesquelles des formes de pollution comme des entités vont venir squatter les lieux et perturber la vie des habitants. Ces entités cherchent bien évidemment à se nourrir sur les habitants (phénomène de parasitage énergétique).
NB : souvent, ces pollutions de l'habitat ont un écho chez l'habitant. Encore une fois, ce dernier n'est pas venu habiter cette maison par hasard...

Haut

Pouvez-vous agir à distance sur un lieu ?
Il est effectivement possible d'agir à distance sur un lieu où sur plan. Dans la tradition de la radiesthésie, beaucoup de recherche et de découvertes sont faites sur plan. Par exemple, les radiesthésistes recherchent des disparus grâce à cette méthode. Ils peuvent aussi chercher des minerais ou des sources de cette façon. Dans l'absolu, nous faisons partie du tout, et nous pouvons donc contacter toute information de l'univers. C'est notre mental et nos croyances qui nous en empêchent. Cela dit, il n'est pas facile de se connecter à la bonne information compte tenu de nos limitations mentales ou énergétiques. D'autre part, dans notre méthode, il est primordial que l'habitant soit partie prenante du soin de son habitat. En effet, ce n'est pas parce que sa maison est polluée par du paranormal lié au nazisme que lui-même n'est pas concerné (Il peut y avoir du paranormal dans sa propre lignée généalogique par exemple). Donc, nous n'intervenons pas à distance sur les lieux. Nous déconseillons d'ailleurs d'utiliser ces méthodes d'intervention à distance. De plus, ces méthodes, outre le fait qu'elle n'implique pas l'habitant dans le processus, peuvent entraîner l'intervenant dans une forme de « pouvoir magique ». Cette pratique se retournerait alors contre lui et ne serait plus juste d'un point de vue de la Vie elle-même.

Haut

Est-ce que ce sont les baguettes de détection qui parlent ?
En fait, les baguettes ne disent rien ! Elles sont devant le chakra du cœur de l'intervenant : c'est lui qui transmet l'information, les baguettes ne faisant que réagir. Il appartient ensuite à l'intervenant de décrypter le langage des baguettes. Cela implique qu'il faut pratiquer beaucoup pour pouvoir traduire correctement les informations que nos yeux voient sur les baguettes. Chaque instrument bio-sensible fonctionne ainsi. D'autre part, le positionnement interne et corporel est primordial. Nous pouvons même dire que c'est l'essentiel. Il faut être à la fois dans la neutralité émotionnelle et mentale et être dans un alignement corporel et énergétique des trois corps (physique, émotionnel, mental) au travers des trois DanTien. Avant d'avoir cet alignement, il est illusoire de croire que ces instruments puissent donner des réponses fiables.

Haut

Peut-on utiliser le pendule comme instrument de détection dans votre démarche ?
Non. Même si de nombreux radiesthésistes manient cet instrument avec dextérité, il est impératif de pouvoir se laisser guider complètement dans une harmonisation d'un lieu. Avec un pendule, on est souvent amené à poser des questions, c'est-à-dire à entrer dans un cadre mental. Les baguettes peuvent donner quantités d'informations de différentes manières : une baguette peut bouger et pas l'autre, s'actionner lentement ou pas, etc. Il y a bien plus de signaux disponibles avec deux baguettes tenues dans les deux mains, qu'avec un pendule...

Haut

Faut-il avoir la « foi » pour exercer ?
Dans l'absolu, oui ! En fait, ce qui empêche de pouvoir répondre à n'importe quel type de problème, c'est notre limitation mentale et nos limitations énergétiques. On peut travailler sur seslimitations mentales par notre méthode d'une manière assez facile : en pratiquant régulièrement, on s'aperçoit vite que les baguettes et les informations sont fiables et que donc, on peut faire confiance à l'Esprit du lieu en ce qui concerne la détection et les solutions apportées aux problèmes. De plus, les témoignages des habitants confirment que tout a été OK. Par contre, il est difficile de travailler sur ses limitations énergétiques. En effet, ces dernières proviennent de notre propre niveau de conscience et de notre propre évolution par rapport aux phénomènes rencontrés. Certains types de pollution peuvent demander un alignement intérieur que l'intervenant n'a pas. Il lui sera donc impossible de traiter ce type de pollution tout simplement car ses corps énergétiques ne sont pas capables d'absorber ou de traiter cette information. Il est donc nécessaire de pratiquer régulièrement un travail sur soi, tant au niveau physique / énergétique (hygiène de vie alimentaire, psycho-émotionnelle, travail régulier en Qi Gong), qu'au niveau spirituel. Le travail sur soi concerne donc tous les aspects : physique, émotionnel, mental, intellectuel et spirituel. C'est la condition pour pouvoir progresser dans les traitements des pathologies les plus importantes. Concernant les soins aux personnes.

Haut

Concernant les soins aux personnes

Qu'est-ce qu'un soin « guidé » par l'Esprit du lieu ?
Un soin guidé est exactement la même chose qu'une harmonisation guidée. Seulement, au lieu d'agir sur une habitation, nous agissons sur une personne demandeuse. Le protocole est le même que pour l'habitat : la personne fait sa demande, puis nous nous laissons guider par les baguettes qui vont donné la réponse de l'Esprit du lieu. Pour cela, il est uniquement nécessaire d'avoir un lieu propre et nettoyé. C'est par cette méthode que nous avons découvert les techniques novatrices que nous exposons dans nos livres comme les soins sur les entités qui squattent l'être humain, ou les soins sur les pollutions énergétiques des lignées familiales. L'Esprit du lieu continue par ailleurs à nous diriger et à nous orienter vers d'autres types de soins que nous partagerons ensuite avec nos lecteurs.

Haut

Comment vous situez-vous par rapport à la médecine traditionnelle ?
De la même façon que nous nous situons par rapport à la géobiologie ou au feng-Shui. Nous ne partons pas du même paradigme : nous considérons que le patient est « créateur » de sa maladie, même si c'est de manière inconsciente. Nous ne cherchons pas à supprimer les facteurs externes, mais à comprendre d'abord les facteurs internes. La médecine traditionnelle cherche plutôt à supprimer les facteurs externes car, pour elle, il s'agit des causes des maladies.

Haut

Comment vous situez-vous par rapport aux médecines alternatives ?
La réponse est un peu similaire à celle qui précède car la plupart des médecines alternatives cherchent aussi à solutionner la maladie en supprimant des facteurs externes, mais avec d'autres traitements réputés plus efficaces et moins agressifs (par exemple par l'homéopathie, l'acupuncture, les plantes, etc.).

Haut

Prescrivez-vous la prise de « médicaments ?
Nous ne donnons jamais de prescriptions « médicament » car elles ne sont que des béquilles. Un « médicament-béquille » est un outil provisoire qui permet à la personne de marcher correctement. Mais il ne s'agit pas de quelque chose qui doit durer dans le temps, sauf cas spécifiques.

Haut

Votre démarche est-elle en lien avec la psychologie ou les psychothérapies ?
Oui. L'Esprit du lieu commence toujours par donner du sens sur les manifestations des symptômes. Cette recherche de conscience passe par une compréhension des schémas psycho-émotionnels qui dirigent les personnes. En cela, nous sommes obligés d'aller dans le domaine de la psychologie. Ensuite, dans un deuxième temps, l'esprit du lieu guide des soins énergétiques sur les personnes. Notre démarche fait donc le pont entre les démarches de psychothérapies et les démarches de la médecine générale. Nous pensons qu'elle agit sur l'âme de l'individu, et pas seulement sur une dimension psychique.

Haut

Combien de soins sont nécessaires en règle générale ?
Il n'y a pas de règle générale. Cela dépend de chacun et de l'évolution de chacun. Par contre, quand les personnes ont des problématiques graves qui n'ont jamais trouvé de solution dans le système médical ou en psychothérapies, nous considérons a priori qu'il faudra plusieurs séquences de soins. A l'inverse, il n'est pas bon de consommer trop de soins guidés par l'Esprit du lieu, car l'individu arrive vite à une limite qui est en fait celle de sa conscience. Il ne peut pas aller plus loin car sa conscience demande du temps pour s'éveiller. Aller plus loin signifierait « forcer » cette limite. Or, l'ouverture de la conscience dépend de tellement d'autres facteurs environnementaux que nous aboutirions au résultat inverse de celui recherché !

Haut

J'ai déjà pratiqué une thérapie longue et mes symptômes persistent, pouvez-vous faire quelque chose de plus ?
Oui. En règle générale, les gens qui ont déjà pratiqué une analyse pendant un certain temps sont très ouverts à notre démarche. Un soin guidé confirme en général toujours ce qu'ils ont déjà découvert intellectuellement par la thérapie. Par contre, notre démarche va apporter une réponse énergétique que les psychothérapies ou les psychothérapeutes n'abordent pas. En cela, notre démarche est très complémentaire de la psychothérapie en général.

Haut

Qu'appelez-vous « problématique de lignée familiale » ?
L'être humain est alimenté par un axe vertical, que nous appelons les forces cosmiques qui viennent du ciel et les forces telluriques qui viennent de la terre. Ces deux forces alimentent toute chose, du règne végétal au règne animal en passant par le règne minéral. D'autre part, l'être humain est aussi alimenté par l'énergétique vitale qui vient de ses ancêtres. Cette énergie vitale est transmise par le père et la mère à leur enfant et cette énergie est stockée dans les reins. Il s'agit donc non plus d'un axe vertical, mais d'un acte horizontal qui va de l'arrière, c'est-à-dire du passé, vers l'avant, c'est-à-dire le futur et la descendance. Quand, dans une lignée, une pollution énergétique apparaît chez ancêtre d'une personne, cette pollution va se transmettre à sa descendance. On sait déjà par la psychogénéalogie que des schémas émotionnels ou des croyances mentales peuvent se transmettent sur plusieurs générations. On sait aussi que des accidents peuvent se répéter à des dates anniversaire alors que les personnes ne sont pas du tout au courant que leurs ancêtres avaient vécu ce genre de problématique. Notre pratique nous a conduit à découvrir que des pollutions énergétiques concernant les polarités pouvaient se transmettre sur de nombreuses générations. De quoi s'agit-il ? Il s'agit toujours de pollutions énergétiques qui ont perturbé le fonctionnement des polarités et l'harmonie de ces polarités. Par exemple, il est fréquent de trouver des pollutions de paranormal ou de magie noire issues des périodes troubles de l'histoire récente : période de l'inquisition, du nazisme, etc. Contrairement aux problématique psycho-émotionnelles qui s'effacent rapidement, ces symptômes énergétiques se transmettent sur de nombreuses générations (parfois plus de 20 générations) et ils se manifestent par le fait que toutes les personnes concernées vont vivre des difficultés dans l'expression de leur polarité naturelle. Les deux lignées les plus polluées sont donc la lignée masculine se transmettant de père en fils et la lignée féminine se transmettant de mère en fille. Ces deux « tuyaux » transmettent directement l'énergie masculine et l'énergie féminine qui viennent depuis l'origine de la création du monde, ce que notre tradition appelle Adam et Eve. Imaginez maintenant que ce tuyau énergétique qui vous alimente de l'énergie ancestrale soit pollué et vous comprendrez aisément qu'à ce moment-là, tous les descendants, quoi qu'ils fassent, seront perturbés par cette pollution.

Haut

Quelles sont les pollutions qui peuvent perturber ces lignées familiales ?
Les pollutions les plus graves sont nommées par la tradition sous plusieurs vocables. Retenons : magie noire, malédiction, mauvais oeil, paranormal. Il s'agissait d'actes ritualisés sur une personne et marquant la descendance. A l'origine, on trouve souvent des religieux (inquisition, moines, etc.) ou des groupes secrets (sociétés secrètes, sorciers et sorcières, chamans, etc.).

Haut

Pourquoi tous les membres d'une même famille ne sont-il pas touchés par ces problématiques ?
Tout simplement parce que la vie est très intelligente et qu'il y a de multiples façons d'échapper à une pollution. Par exemple, un fils, sentant que la lignée de son père est polluée, pourrait inconsciemment rester branché toute sa vie sur l'énergie de sa mère, ce que l'on appelle l'œdipe en psychologie. Mais dans son cas particulier, il aurait un intérêt énergétique à rester branché sur sa mère et à ne jamais vouloir se connecter sur son père. Cela explique que sur une fratrie, certains seront touchés par la problématique et d'autres y échapperont relativement. Autre façon de voir : on peut aussi considérer que ceux qui se connectent aux problématiques le font pour des raisons « karmiques », c'est-à-dire que leur âme a choisi de travailler cette problématique. Cela explique d'une autre façon que certaines personnes soient en lien direct avec la pollution et que d'autres soient peu en lien avec cette pollution.

Haut

Quels sont les symptômes pouvant faire penser qu'il y a une problématique énergétique dans ma lignée ?
Les symptômes qui permettent de suspecter ce type de pollution sont le constat d'un schéma répétitif grave chez les femmes où chez les hommes d'une même lignée. Par phénomènes répétitifs graves, nous entendons des maladies répétitives, des accidents graves, des morts prématurées, des schémas limitants, etc.

Haut

Est-ce que tous les membres d'une même lignée bénéficient du soin de ma lignée ?
Est-ce que mes enfants bénéficieront du soin de ma lignée ?
En fait, quand on peut débrancher l'émetteur d'une pollution, ce sont toutes les lignées issues de cet émetteur qui vont être libérées. Cela peut se constater quand on est attentif aux réactions des proches de la lignée une fois le soin d'effectué. Nous avons de nombreux témoignages qui montrent qu'effectivement tout le monde est libéré de la pathologie. Ceci dit, il ne faut pas oublier que les personnes sont programmées aussi par leurs habitudes comportementales. Nous voulons dire par là qu'une personne de 50 ans a 50 ans d'habitudes programmées dans son cerveau. Si par exemple il pleut depuis 50 ans, vous avez pris l'habitude de prendre un parapluie et des bottes. Si un jour, le soleil apparaît, vous continuez à prendre un parapluie et des bottes ! Plus la personne est âgée, plus il faut du temps pour changer ses comportements. Chez un enfant de neuf ans, le changement est quasi immédiat. Notre technique de soins ne peut évidemment pas agir sur les comportements des gens. On peut dire, pour comparer avec un ordinateur, que le travail de formatage du disque dur est à effectuer par la personne elle-même. Notre intervention permet de corriger un programme, mais ne permet pas de changer les données de la personne.

Haut

Je ne connais pas mes ancêtres, puis-je effectuer un soin sur ma lignée ?
Nous n'avons pas besoin de connaître nos ancêtres pour agir sur les lignées de manière énergétique. En effet, il y a dans les reins de chacun d'entre nous toutes les informations de nos ancêtres. Nous n'avons pas besoin de les connaître mentalement pour que les baguettes puissent les détecter de manière énergétique. Donc tout le monde, y compris les enfants adoptés ou les orphelins, peut agir et corriger des problématiques issues de ses ancêtres.

Haut
Je suis une femme et la lignée de mon père est très polluée. Que puis-je faire ?
Normalement, rien ! En effet, la plupart des pollutions énergétiques sont polarisées. Cela signifie qu'une femme étant polarisée Yin, elle ne peut pas répondre à une problématique Yang. Nous l'expliquons ainsi : les hommes ont à répondre à une problématique de mathématiques et les femmes ont à répondre à une problématique de français (cerveau gauche / cerveau droit). Comment répondre à des mathématiques quand on est spécialiste de français ? C'est comme si les femmes voulaient répondre à une question de « testicules » par leurs « ovaires ». Il est donc très difficile pour une femme de traiter la lignée de son père, comme il est très difficile pour un homme de répondre aux problématiques de la lignée de sa mère.
En revanche, des mémoires se transmettent des deux côtés. Dans ce cas, il est possible de les modifier par un acte symbolique associé à un soin.

Haut